lundi 16 octobre 2017

[UPDATE LECTURE] Cinder • Gabriel • Jamais Plus • Le Portrait de Dorian Gray

Holà people ! 

J'espère que vous allez bien. On se retrouve à nouveau pour un nouvel update lecture puisque depuis la fin septembre, je retrouve un rythme de lecture un peu plus soutenu (enfin ! *soulagement*). J'espère que la fin du mois continuera ainsi, en tout cas, ça semble bien parti pour... 

Chroniques Lunaires, tome 1 : Cinder, de Marissa Meyer (relecture)


Edition : Pocket Jeunesse
Date de sortie : 7 mars 2013
Nombre de pages : 416
Prix : 17.90€
Genre : Science-Fiction -  Réécriture de conte - Young Adult 

Résumé : Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.
Une terrible épidémie ravage la population.
Depuis l'Espace, un peuple sans pitié attend son heure...
Personne n'imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune-fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer...

Mon avis : Lors de ma première lecture il y a maintenant quelques années, j'avais eu un coup de coeur pour cet univers et pour l'histoire de Cinder. Le tome 2 m'ayant déçue, je n'ai jamais continué la série. Je profite donc d'une lecture commune organisée par Alix sur Bookstagram (@lesmotsdarva) pour recommencer et finir la saga, qui fait tant parler d'elle. 

Là encore, j'ai de nouveau adoré cette lecture. L'histoire est très addictive et si l'univers futuriste peut troubler de prime abord, il s'avère particulièrement intéressant et tellement, tellement original. Cette rencontre entre "Cendrillon et Star Wars" (pour reprendre les mots d'Entertainment Weekly) est époustouflante et sait se démarquer des autres romans que l'on peut trouver en young-adult. De plus, les personnages sont, pour certains, attachants (gros coup de coeur pour Cinder, Iko, Peony et le prince Kai) et d'autres détestables au possible (Levana, la méchante de l'histoire, est juste parfaite en méchante ! Honnêtement, elle m'intrigue énormément #passionpsychopathes). En tout cas, quels qu'ils soient, ils ne nous laissent pas indifférents. Si vous n'avez pas encore commencé cette saga, je ne peux que vous la recommander. Et si vous n'êtes pas encore convaincus, je vous laisse aller voir Camille (aka @madamerrance sur instagram) ainsi que Juliette (aka @instabookeuse) qui finiront par vous convaincre, j'en suis sûre. 

*****

Gabriel, de Céline Guffroy


Edition : MxM Bookmark
Date de sortie : 29 mars 2016
Nombre de pages : 319
Prix : 18€
Genre : Fantastique - Romance fantastique

Résumé : "Ce n'est que lorsque l'Ange vous tournera le dos que vous verrez ses ailes... mais il sera trop tard pour lui demander de rester."
De son passé, Gabriel n'a aucun souvenir depuis qu'il s'est réveillé sur les marches de la cathédrale Saint-Patrick.
Le Père José Morgan, prenant son apparition comme un signe divin dans un New-York dévasté, prend le jeune homme sous son aile et s'en occupe comme s'il s'agissait de son propre fils.
A la mort du religieux, Gabriel commence à faire d'étranges cauchemars où anges et démons se livrent une bataille sans merci.
Et s'il avait son propre rôle à jouer dans cette lutte du Bien contre le Mal ?

Mon avis : Je ne vais pas y aller par quatre chemins : je n'ai pas aimé ce livre, malheureusement. Bien que l'univers soit original et prometteur (l'auteure se basant sur des éléments bibliques), je n'ai pas du tout accroché. N'étant pas croyante, je ne suis pas familière avec ce genre d'univers et sa complexité n'a pas aidé. On sent bien que l'auteure maîtrise son sujet, et qu'elle sait où elle veut aller. Mais c'est difficile pour le lecteur de suivre : l'univers n'est pas particulièrement bien expliqué (ou alors je n'ai pas tout saisi), il y a une multitude de personnages qui nous sont présentés de manière très brève, la narration est quelque peu difficile à suivre. Qui plus est, le personnage principal, Gabriel, m'a terriblement énervé de par son comportement passif et son côté "damoiseau en détresse" (pour reprendre les mots du blog Des livres et les mots). Difficile donc de s'attacher à lui. Enfin, autre point qui m'a dérangé : le rythme du récit. Il est à la fois lent et trop rapide, et c'est perturbant. Tout au long du roman, on se demande où l'auteure veut en venir, si l'action va vraiment commencer et, quand elle commence, c'est pour se terminer une vingtaine de pages après. Bref, vous l'aurez compris : je n'ai pas du tout accroché. 

D'ailleurs, je vous laisse ici le lien vers l'article du blog Des livres et les mots, parce que je rejoins assez cet avis. 

*****

Jamais Plus, de Colleen Hoover


Edition : Hugo Roman
Date de sortie : 11 mai 2017
Nombre de pages : 407
Prix : 17€
Genre : Romance - New Adult

Résumé : Une jeune femme face au cycle de la violence. 
Lily Blossom Bloom n'a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu'elle trouve soumise, mais elle a su s'en sortir dans la vie et est à l'aube de réaliser son grand rêve : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neurochirurgien, Ryle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu'elle l'est par lui. Le chemin de Lily vers le bonheur semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n'est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens. Choisir cette vie, c'est aussi tirer un trait sur son passé et Atlas, ce jeune homme qui a été on premier amour et qui a profondément marqué son adolescence.
L'avenir semble limpide et simple mais il peut s'obscurcir très vite...

Mon avis : Encore une fois, Colleen Hoover m'a brisé le cœur avec cette histoire. Comme je l'ai dit dans ma review sur Goodreads, ce n'est pas un livre qu'on aime ou qu'on n'aime pas. C'est un livre que l'on vit, que l'on ressent. Le sujet abordé ici est particulièrement dur, et on ne peut rester indifférent face à cela : ce livre nous met dans une colère noire (en tout cas, c'est ce qui m'est arrivé. Pour tout dire, j'étais tellement énervée que j'ai dû arrêter de lire histoire de me calmer...) et nous prend aux tripes, nous bouleverse. La manière dont l'auteure aborde ce sujet est particulièrement intéressante et ingénieuse, en ce qu'elle ne diabolise pas les personnages. Au contraire, elle fait en sorte que l'on puisse se projeter à travers eux, et surtout à travers Lily, si bien qu'à la fin, on se dit : "j'aurais pu être comme elle". Colleen Hoover a, à mon sens, écrit ce livre pour que l'on comprenne et non plus pour que l'on juge les femmes telles que Lily, et ça marche.

Mon avis est un peu fouillis et loin d'être clair, mais je ne vais pas vous spoiler en vous disant de quoi il retourne. Sachez juste que ce livre est d'une justesse incroyable, qu'il est bouleversant et révoltant à la fois et qui est, à mes yeux, l'un des meilleurs que Colleen Hoover ait pu écrire. Je vous le recommande donc chaudement, en vous avertissant malgré tout qu'il ne s'agit pas d'une petite romance toute légère et toute mignonne à la Maybe Someday...

*****

Le Portrait de Dorian Gray, d'Oscar Wilde


Date de sortie : 1890
Genre : Classique - Roman philosophique

Résumé : "Le héros de l'unique roman d'Oscar Wilde doit rester éternellement jeune : son portrait seul sera marqué progressivement par le temps, les vices, les crimes, jusqu'au drame final. Dans ce chef d'oeuvre de l'art fin de siècle (1890), l'auteur a enfermé une parabole des relations entre l'art et la vie, entre l'art et la morale, entre le Bien et le Mal. Les apparences du conte fantastique, et du roman d'aventures, où le crime même ne manque pas, fascinent le lecteur ébloui par les dialogues étincelants de l'auteur de théâtre, les paradoxes de l'esthète, la phrase du poète. La tragédie vécue par l'écrivain, le bagne, le déshonneur, la mort prématurée laissent ainsi, lisse et pur, son roman unique."

Mon avis : J'ai adoré découvrir ce classique de la littérature anglophone. Malgré quelques longueurs, j'ai trouvé ce récit très intéressant de par les réflexions qu'il suscite sur l'art, la beauté, la jeunesse, et d'autres sujets. Le personnage de Dorian Gray est un personnage qui m'a littéralement fascinée de par sa complexité mais également de par son humanité. Qui plus est, c'est un court roman et le style de l'auteur est particulièrement fluide. J'ai, habituellement, du mal à lire des classiques en raison du style d'écriture bien souvent très travaillé, mais là, ça s'est lu facilement. En bref, c'est un roman que j'ai beaucoup aimé, et que j'aurais adoré étudier tant il est passionnant.


Et voilà pour mes dernières lectures. En attendant un prochain article, je vous dis à très vite et vous souhaite de belles lectures.

Caroline

lundi 2 octobre 2017

[UPDATE LECTURE] La Cité Corrompue • Une Braise sous la Cendre • Viens, on s'aime

Helloooo !

Long time, no see... Ces dernières semaines ont été catastrophiques d'un point de vue livresque : entre mon boulot, les papiers administratifs, et les cartons, je n'ai pas eu une minute pour lire (enfin, j'exagère : j'avais un peu de temps pour moi, mais jamais envie de lire... oops). Du coup, j'ai mis un mois et demi pour ne finir que trois livres, ugh.

Update : Depuis que j'ai écrit cet article, j'ai lu deux livres et suis sur le point de finir mon troisième, yeah !

Six of Crows #2 : La Cité Corrompue, de Leigh Bardugo 


Edition : Milan
Date de sortie : 24 mai 2017
Nombre de pages : 672
Prix : 18.90€
Genre : Fantasy - Young Adult

Résumé : ATTENTION, NE LISEZ PAS LE RESUME SI VOUS N'AVEZ PAS LU LE TOME 1 ! 
Kaz et son équipe se remettent à peine d'une quête dont ils ne pensaient pas revenir vivants. Malheureusement, des événements hors de contrôle les forcent à se battre de nouveau pour leur survie, les empêchant de célébrer leur victoire. Doublés et trahis par le père de Wylan, les hors-la-loi se retrouvent sur la paille et amputés d'une de leurs membres quand Inej se fait enlever. Sans ressources ni alliés, Kaz et son groupe doivent faire face aux plus grandes forces du monde Grisha. Fjerdans, Grishas, Ravkans et Kaelis semblent tous bien décidés à mettre la main sur Kuwei, seul détenteur des secrets du Jurda Parem. Animés par un désir de revanche et bien décidés à sauver leur amie, les prodiges du crime voient resurgir de vieux ennemis et émerger de nouvelles menaces. Entre une sauvetage en pleine représentation théâtrale, une vente aux enchères visant à céder Kuwei au plus offrant, des duels au sommet dans les rues sombres de Ketterdam, une addiction au Jurda Parem, des secrets de famille... Kaz et son groupe pourront sauver leur monde ou précipiter sa chute !

Mon avis : Vous le savez maintenant, le tome 1 a été un énormissime coup de cœur. Du coup, je ne vous raconte pas comment j'étais stressée pour la lecture du tome 2 : et si je n'aimais pas autant ? Au final, ce tome 2 s'est révélé être une bonne lecture, même si en deçà du premier. Encore une fois, l'intrigue est très bien menée et je suis à chaque fois époustouflée par l'intelligence du récit et des personnages. L'auteure maîtrise à merveille son histoire et on sent qu'elle sait où elle nous emmène. Quant aux personnages, là encore, sans surprise, je les ai de nouveau adorés. Clairement, ce sont eux qui portent l'histoire et qui font tout le charme du livre. Toutefois, si je l'ai moins aimé que le tome 1, c'est parce que je trouvais le rythme de ce tome parfois beaucoup trop rapide, si bien que j'avais du mal à suivre et à me rappeler des événements précédents. Et puis, je ne vais pas mentir, la fin m'a un peu frustrée. Cela dit, c'est une bonne fin, et en aucun cas je ne veux de suite. Bref, Six of Crows fait dorénavant partie de mes séries préférées et j'ai très hâte d'être le 11 octobre prochain pour découvrir le premier tome de la trilogie Grisha. 

*****

Une Braise sous la Cendre, de Sabaa Tahir (relecture) 


Edition : Pocket Jeunesse
Date de sortie : 15 octobre 2015
Nombre de pages : 528
Prix : 18.90€
Genre : Fantasy - Young Adult

Résumé : "Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l'école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pur elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t'écraserai."
Autrefois, l'Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l'empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d'écrire s'expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d'élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté... et sauver ceux qu'ils aiment. 

Mon avis : Ayant le tome 2 dans ma PAL depuis sa sortie, j'ai décidé de relire le tome 1 avant de commencer la suite. Il n'y avait donc aucune surprise pour moi au niveau de l'histoire et pourtant, j'ai aimé redécouvrir ce premier tome. Une fois passées les cent premières pages qui sont quelque peu longues, on rentre vraiment dans l'univers et on ne peut pas reposer le livre avant d'avoir lu la fin. Ce premier tome est un très bon premier tome, qui met bien en place l'univers et les personnages. L'univers est à la fois horrible et captivant, quant aux personnages, ils sont complexes et réaliste, ce que j'ai su apprécier. L'auteure ne prend pas de gants pour décrire certains passages, et j'ai aimé ce côté-là de l'histoire, j'ai aimé le fait que la violence n'était pas édulcorée (je vous assure qu'en vrai, je ne suis pas une psychopathe ^^). Le tout -personnages, univers, plume de l'auteure, rythme du récit-forme un contenu très addictif, qu'il est difficile de lâcher. Pour moi, ce premier tome est une franche réussite. 

*****

Viens, on s'aime, de Morgane Moncomble


Edition : Hugo New Romance
Date de sortie : 14 septembre 2017
Nombre de pages : 476
Prix : 17€
Genre : Romance - New Adult

Résumé : Les limites entre l'amour et l'amitié sont ténues...
Soir de réveillon : l'ascenseur tombe en panne et isole du monde un garçon et une fille... Cela pourrait être le début d'une belle histoire d'amour entre Loan et Violette sauf que... le jeune pompier est déjà en couple avec Lucie et il est très amoureux.
Rien ne les empêche de devenir amis et de prouver que l'amitié entre un garçon et une fille est tout à fait possible. Un an plus tard, tout a changé : la petite amie de Loan l'a quitté et Violette commence à nouer une jolie idylle avec un autre garçon, Clément... Seule leur amitié perdure envers et contre tout. 
Violette fait alors une bien curieuse proposition à Loan : encore vierge, elle lui demande d'être son premier amant, bouleversant ainsi toutes les règles de leur relation amicale. 
Loan hésite. Il n'a aucune envie de mettre en danger leur belle amitié mais il sait que si Violette a besoin de lui, il répondra présent. Cela peut tout changer entre eux mais c'est peut-être ce dont ils ont envie tout les deux. 

Mon avis : Dès que j'ai lu le résumé de Viens, on s'aime, je savais que je voulais le lire. Je n'ai donc pas attendu très longtemps après sa sortie pour me le procurer, et pour le dévorer. Parce que, sachez-le, ce livre se dévore. Morgane a une plume très fluide et très addictive, si bien que les pages se tournent d'elles-mêmes. Et puis, les personnages sont très attachants. Souvent, en romance, j'ai tendance à beaucoup m'attacher aux personnages masculins sans apprécier les personnages féminins. Avec Viens, on s'aime, ça a été différent puisque j'ai tout autant apprécié Loan que Violette. Violette est une jeune femme très drôle et tout simplement adorable. Loan, lui, est tout ce qu'une fille peut souhaiter chez un homme : attentionné et aimant. Leur histoire est, certes, quelque peu prévisible, mais n'en est pas moins mignonne. Les seuls petits "hics" qui ont fait que je ne lui ai pas mis 5 étoiles sur Goodreads sont : 1) l'épilogue (et c'est assez récurrent chez moi : j'ai un problème avec les fins de romances), 2) les quelques clichés que l'on peut trouver. Cela dit, on est en romance et on retrouve forcément le schéma et les codes de la romance... En tout cas, si c'est un genre qui vous plaît, je ne peux que vous le recommander, parce que c'est une histoire très douce, qui met du baume au cœur. 


A très vite,

Caroline

lundi 14 août 2017

[UPDATE LECTURE] Pars avec lui • Je suis ton soleil • Six of Crows

Bonjour à tous ! 

Ouhlala, ça fait un petit moment que je n'ai pas posté d'article par ici, et je m'en excuse. Mais, comme je l'avais dit dans mon billet "retour", j'ai décidé que le blog ne serait plus une source de stress et que j'irai à mon rythme. Et ces derniers temps, il s'est passé tellement de choses dans ma vie personnelle que je n'avais pas le temps ni l'envie de bloguer...

Bref, aujourd'hui, on se retrouve pour le tout premier article d'une nouvelle catégorie : les "update lecture". Si vous êtes familiers avec BookTube, vous connaissez déjà le principe : parler de nos dernières lectures dans une seule et même vidéo. Et bien là, je vais faire de même, mais à l'écrit. Pourquoi ce format ? Parce que je me suis rendue compte qu'écrire des chroniques sur chaque roman que je lis n'est clairement pas mon fort : je ne sais jamais par où commencer, je m'embrouille, j'oublie des choses et parfois, je n'ai carrément rien à dire. Du coup, je me suis dit que faire des "bébés avis", ça serait mieux mais que les faire un par un, ça ne serait pas suffisant pour autant. C'est pourquoi j'ai décidé de les regrouper dans des "update lecture", qui retraceront mes trois dernières lectures. Bien entendu, je n'exclus pas l'idée de refaire des chroniques dédiées à un seul et même livre, si l'envie m'en prend et si j'ai du contenu. Et, pour faciliter la tâche à ceux qui auraient envie de connaitre mon avis sur un livre précis, je créerai un index où tous les livres chroniqués seront répertoriés avec le lien vers l'update où j'en parle. 

Trêve de blabla, c'est parti pour cette première édition ! 

*****

Pars avec Lui, d'Agnès Ledig 


Edition : Pocket 
Date de sortie : 7 avril 2016 
Nombre de pages : 352 
Prix : 6,95€
Genre : Contemporain

Résumé : Ils s'appellent Roméo et Juliette. Comme s'ils étaient prédestinés. Mais c'est à eux d'écrire leur histoire, en dépit des accrocs, des cahots et des heurts. 
Lui est pompier, un héros du quotidien, solide comme un roc. Mais pas assez pour résister à une chute de huit étages, heureusement amortie par des arbres.
Elle est infirmière. De celles pour qui leur travail va bien plus loin que soigner les corps. Attentive, attentionnée, elle donne aux autres sans compter ce que son propre compagnon, Laurent, lui refuse. 
Ces deux êtres cabossés par la vie vont se tendre la main. Et apprendre qu'envers et contre tout être heureux ce n'est pas regarder d'où l'on vient, mais où l'on va.  

Mon avis : J'ai lu ce livre dans le cadre du dernier week-end à 1000 et, si vous me suivez sur Instagram et plus particulièrement mes stories, vous avez pu voir certains passages que j'avais reproduits et qui m'avait choquée : l'un où l'un des personnages cautionnaient le viol conjugal ("ah mais c'est normal voyons, ton mari a des besoins, il faut que tu les satisfasses..."... WHAT ?), l'autre où le personnage trouvait l'égalité des sexes ridicule. J'ai persisté dans ma lecture et me suis rendue compte que ces passages avaient été écrits pour faire réagir le lecteur, notamment sur le sujet des violences conjugales. Malgré le message livré par l'autrice, je n'ai pas apprécié ma lecture. Je ne me suis pas du tout attachée aux personnages, et le style d'écriture n'a malheureusement pas fonctionné avec moi. Sans quoi, l'idée de départ de l'histoire était plutôt intéressante et je pense que ça aurait gagné à être davantage approfondi. Je pense clairement être passée à côté de cette lecture : soit elle n'était tout simplement pas pour moi, soit aurais-je dû la lire à un autre moment...

*****

Six of Crows, de Leigh Bardugo (relecture)


Edition : Milan
Date de sortie : 25 mai 2016
Nombre de pages : 496
Prix : 17,90€
Genre : Fantasy - Young Adult

Résumé : Les bas-fonds de Ketterdam s'organisent en gangs rivaux. L'homme le plus ambitieux et le plus jeune de la pègre est Kaz Brekker. Aussi brillant que mystérieux, aussi charismatique que dangereux, et, surtout, connu pour être un voleur hors pair.
Prêt à tout pour de l'argent, il accepte la mission du riche marchand Van Eck : délivrer un savant du palais de Glace, réputé imprenable. Ce prisonnier est l'inventeur du jurda parem, une drogue multipliant sans limites les pouvoirs surnaturels de la caste des magiciens : les Grishas. Une drogue qui, tombée dans les mauvaises mains, risque d'engendrer un chaos irréversible. 

Mon avis : Si vous ne le savez pas encore, Six of Crows est, à ce jour, mon plus gros coup de cœur de l'année. Ayant le tome 2 dans ma PAL depuis sa sortie, je voulais relire le tome 1 avant de me plonger dans la suite et fin de cette duologie. Sans aucune surprise, j'ai de nouveau adoré ma lecture : l'univers, l'intrigue, les personnages, l'écriture... tout est parfait ! Si vous ne l'avez pas encore lu, je vous le conseille chaudement. Et pour finir de vous convaincre, je vous ai republié ma chronique de l'époque que vous trouverez en cliquant juste ICI

*****

Tu es mon soleil, de Marie Pavlenko  


Edition : Flammarion Jeunesse
Date de sortie : 8 mars 2017
Nombre de pages : 466
Prix : 17,50€
Genre : Young Adult - Contemporain

Résumé : Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s'acharne à les dévorer. Mais ce n'est pas le pire, non. 
Le pire, est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d'une inconnue aux longs cheveux bouclés ?
Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l'aide, des amis, du courage et beaucoup d'humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil. 

Mon avis : Pour être totalement honnête, je n'avais aucune intention de lire ce roman un jour, le résumé ne me tentant absolument pas et l'engouement autour au moment de sa sortie m'en dissuadant davantage (je sais, je suis bizarre). Mais, en allant à la médiathèque, je suis tombée dessus sur l'étagère des nouveautés. Et je me suis dit "pourquoi pas ?". Alors je l'ai pris, au cas où. N'ayant pas beaucoup de temps pour lire en semaine, je voulais une lecture rapide, et sans prise de tête, alors je l'ai choisi et... Oh. Mon. Dieu. Ce livre est devenu un coup de cœur ! 

J'ai absolument adoré cette histoire. D'une part, j'ai vraiment apprécié la simplicité du récit : honnêtement, c'est une histoire que n'importe qui aurait pu vivre. L'histoire narrée est plutôt banale en soi, mais ça fait tellement du bien de lire quelque chose de vrai, de réaliste, sans artifices. D'autre part, le personnage principal, Déborah, est une jeune fille à mourir de rire et terriblement attachante. D'ailleurs, je me suis beaucoup reconnue en elle, quand j'avais son âge. En lisant ce livre, j'avais l'impression d'être de retour au lycée, qui est la plus belle période de ma vie (d'ailleurs, j'en suis très nostalgique, encore aujourd'hui). Enfin, comme je l'ai évoqué, ce livre est très drôle, à tel point que j'explosais de rire dans ma lecture, ce qui ne m'arrive jamais. Pour autant, il sait aussi se montrer émouvant, de par les sujets traités. Et justement, c'est ce que j'ai apprécié : malgré la dureté des sujets évoqués par l'autrice, on ne tombe pas dans le pathos et dans le larmoyant (même si j'ai failli verser mes petites larmes à certains moments). C'est, clairement, un livre doudou qui met du baume au cœur, et qui influe de l'espoir et de l'optimisme au lecteur. 


Et voilà pour mes trois dernières lectures ! J'espère que ce format vous plaît et n'hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé des livres que je vous ai présenté. 

A très vite, 

Caroline

jeudi 20 juillet 2017

[LECTURE] Les Larmes Rouges - Geordia Caldera

Hello moussaillons ! 

Aujourd'hui, on se retrouve avec un court article pour parler de la trilogie "Les Larmes Rouges", écrite par Georgia Caldera, et plus précisément de l'atmosphère très particulière qu'a mise en place l'auteure. 

Si vous ne connaissez pas "Les Larmes Rouges", ça raconte l'histoire de Cornélia, une jeune fille de 17 ans qui décide de mettre fin à sa vie. Cependant, sa tentative de suicide se solde par un échec. Afin d'assurer son rétablissement, son père décide de quitter la capitale pour aller vivre avec sa fille dans une ancienne demeure familiale. Mais très vite, Cornélia est assaillie de cauchemars et de visions pour le moins étranges et terrifiants... 


Je ne vais pas vous en dire davantage sur l'histoire parce que je ne veux pas spoiler. Sachez néanmoins que j'ai beaucoup aimé cette histoire dans l'ensemble, qui est tout à fait captivante.
 
Ce dont je voulais vous parler avant tout c'est l'ambiance très sombre, très gothique mais également assez onirique qui se dégage de cette histoire et qui est franchement GE-NIALE ! Je vous avouerai que je pensais avoir un petit peu peur en lisant le premier tome. Au final, pas tant que ça, malheureusement. Pour autant, j'étais tellement fascinée par l'univers que ça ne m'a pas gêné outre mesure.

Si je devais décrire cette trilogie en un mot, ça serait "romantico-gothique". Bon, OK, ce mot n'est pas très français, mais je trouve qu'il résume parfaitement bien le décor... D'une part, il y a un cadre très romantique, dans le sens culturel du terme (ou du moins de la représentation que je me fais de ce terme en tant que style culturel). D'autre part, l'univers est assez sombre, parfois lugubre et un peu gore. Et pour autant, ça reste très sensuel. Il faut dire que l'auteure se fonde sur un mythe qui est à la fois très sombre et très sensuel, donc retourner aux sources de ce mythe était un réel plaisir. C'est assez difficile de décrire par écrit l'atmosphère ressentie pendant ma lecture : le mieux, c'est de le lire pour comprendre. 

Qui plus est, se rajoute à cet univers la plume de Georgia Caldera. Je sais que certains ont pu avoir du mal avec son écriture, qui peut paraître trop travaillée, pas assez fluide, voire un peu lourde. C'est vrai, les tournures de phrases sont légèrement complexes. Mais pour ma part, je trouve que ça ne rajoute qu'au charme du récit, l'écriture de Georgia étant, à mon sens, à la fois poétique et mélancolique. Très honnêtement, je pense que la même histoire, avec une écriture différente, n'aurait pas du tout produit le même effet...


Voilà, je ne vais pas m'étendre davantage sur le sujet. J'espère que j'aurais su, à travers ce petit article, transmettre ma fascination pour l'univers mis en place par l'auteur et par sa si belle plume. Je pourrais davantage parler de cette trilogie mais, là encore, il y a tellement d'éléments que ça serait bien trop éparpillé... Quoiqu'il en soit, je vous recommande à 10 000% ces romans, parce que c'est du fantastique français qui dépote ! 

A bientôt,

Caroline

vendredi 14 juillet 2017

[PHOTOS] Ma si belle France...

Hello les moussaillons ! 

Aujourd'hui, post un peu spécial. En ce jour de fête nationale, j'avais envie de célébrer la France en vous partageant des photos de ce beau pays. Alors oui, comme beaucoup, je rêve de voyager dans plusieurs pays, de voir les autres continents, d'autres cultures, voire même de vivre à l'étranger. "L'herbe est toujours plus verte ailleurs" comme on dit. Et pourtant, la France aussi est belle, à sa manière, et sait nous offrir des paysages fabuleux, et je voulais en partager certains avec vous...

Quand on pense à la France, on pense d'abord à Paris, ville lumière, ville magique...

Paris, vu de la Tour Eiffel

Les bords de Seine

La Tour Eiffel, vue depuis l'Arc de Triomphe

... et à ses châteaux...

Le Château de Chantilly

Le Château de Versailles

Mais la France, ce n'est pas que ça. C'est tellement plus.

C'est également les paysages colorés du Sud...

Banyuls s/ Mer

Collioure

... et le côté plus "sauvage" du Nord...

Merlimont

Wissant, et au loin, le Cap Blanc Nez

Wissant, vu depuis la plage

C'est aussi une architecture variée, inspirée de différentes cultures...

La Grand'Place de Lille

Arras

La France, c'est également sa gastronomie, ses valeurs, son histoire et sa culture, et son peuple. Je ne dis pas que la France est un pays parfait. Loin de là. Malgré tout, c'est un beau pays.

Joyeux 14 Juillet à tous !

Caroline

PS : Ces photos ont été prises par moi-même au cours des différentes années, et de mes différents voyages.